Financement start-up

Les start-ups sont les premières structures concernées par les problématiques de financement des entreprises.

Des sources de financement public pour les start-ups

De multiples sources de financement public sont mises à disposition des start-ups. Ces sources de financement vont varier en fonction de :

  • L’acteur public de financement (l’État, la Région, la Bpifrance, le Conseil Européen de l’Innovation, l’ADEME etc.) ;
  • La phase de développement (quelles sont les étapes que la société a déjà franchies) ;
  • La nature du financement (subvention, prêt, avances récupérables, prise de participation au capital etc.) ;
  • L’objet du financement (quelles sont les dépenses que la société cherche à financer) ;
  • La nature de l’entreprise (technologique ou non)

Il est important de rappeler un principe pour les demandes de financement public : les aides sont généralement limitées aux fonds propres (et quasi-fonds propres), dont dispose l’entreprise au moment où elle dépose son dossier de demande de financement.

Comment augmenter ses fonds ?

Il est ainsi complexe pour une start-up qui démarre son activité et qui dispose de peu de fonds propres de solliciter des financements importants. Il est donc recommandé d’augmenter ses fonds propres pour avoir un accès aux aides publiques souhaitées. Pour ce faire, la société dispose de plusieurs possibilités :

  • Le financement participatif « crowdfunding » sous forme de dons ;
  • Le love money : il s’agit de capitaux apportés par les amis, la famille ou les proches ;
  • Le prêt d’honneur : pour bénéficier d’un prêt d’honneur, il est possible d’approcher le Réseau d’entreprendre ou d’autres acteurs économiques proposant le dispositif. Le prêt d’honneur peut être octroyé assez tôt dans la vie d’une start-up et a pour objectif principal d’augmenter les fonds propres de la start-up. À la différence d’un prêt bancaire standard, le prêt d’honneur est sans intérêt et sans garantie. Il est possible d’opter pour un remboursement différé sur 5 ans maximum.
  • Le crowdfunding est un dispositif de financement participatif qui a explosé en France en 2014, avec des investissements supérieurs à 150 millions d’euros. Depuis 2012, des dizaines de plateformes se sont développées et une association regroupant certaines de ces plateformes a vu le jour : l’Association Financement Participatif France.

    → En savoir plus sur le crowdfunding

  • Depuis 2014, le décret (n°2014-1053) a pour objectif de simplifier l’accès au crowdfunding pour les entrepreneurs et pour les investisseurs. Le financement participatif peut prendre principalement 3 formes :

    • Le don, avec ou sans contrepartie,
    • Le prêt, avec intérêt ou sans intérêt,
    • L’investissement, soit en obligation soit en action.

    → En savoir plus sur l’investissement dans une start-up innovante via le crowdfunding

  • En 2016, le gouvernement prend des mesures qui impactent le crownfunding. L’ordonnance en question modifie « le régime juridique des bons de caisse. Afin de faciliter la circulation de ces titres, leurs modalités de cessions est simplifiées. La détention de ces instruments ne peut en revanche plus être anonyme, ce qui permet une plus grande transparence pour éviter toute utilisation à des fins de blanchiment de capitaux ou de financement du terrorisme.

    → En savoir plus sur les règles applicables au crowdfunding

Financement R&D
Financement R&D
  •  Le crowdlending, un autre levier de financement participatif pour les startups
Financement R&D

Des aides Bpifrance pour les start-ups

Financement R&D

Bpifrance, l’organisme public de référence en matière de financement des entreprises, finance les startups dans leurs besoins d’investissements et de trésorerie :

Le premier dispositif particulièrement destiné aux start-ups est la Bourse French Tech. C’est une subvention que les seules entreprises de moins d’un an peuvent demander. Elle permet de financer tout type de prestations externes utiles à la faisabilité du projet : juridique, étude de marché, propriété intellectuelle, design etc. Cette bourse est plafonnée à 30 k€. Pour les start-ups portant un projet Deep Tech la Bourse French Tech peut être portée à 90 k€. Elle est alors appelée « Bourse French Tech Émergence ».

Pour les startups de plus d’un an, l’aide pour la faisabilité de l’innovation peut être mobilisée pour les études technico-économiques préalables au développement de l’innovation. Selon le niveau de risque, cette aide prendra la forme d’une subvention ou d’une avance remboursable.

Pour la réalisation des travaux d’innovation en tant que tels, une fois l’étude de faisabilité réalisée, l’entreprise peut solliciter l’aide pour le développement de l’innovation. C’est un soutien financier qui prend uniquement la forme d’avance récupérable.

  • La Bourse French Tech est une aide importante pour démarrer et financer les premières dépenses d’un projet de création d’entreprise à partir de tout type d’innovation ou d’une innovation de rupture à fort contenu technologique. L’entreprise éligible doit être immatriculée en France depuis moins d’un an et employer moins de 50 personnes.

    → En savoir plus sur l’éligibilité à la bourse French Tech

Bpifrance
Bpifrance

Bpifrance agit également pour le compte du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Dans ce contexte, elle gère le concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes « I-Lab ». Il s’agit du dispositif phare pour les entreprises technologiques, puisque le financement peut atteindre 450 k€ de subvention. Il s’agit du seul dispositif en France accessible en phase de pré-amorçage et non limité aux fonds propres.

Dans la continuité du « i-Lab », Bpifrance et l’ADEME organisent périodiquement le Concours d’innovation « i-Nov » financé par le Programme des investissements d’avenir (PIA). L’objectif est de soutenir les projets innovants d’excellence et de favoriser l’émergence accélérée d’entreprises leaders selon des thématiques prédéfinies par les deux opérateurs.

  • Le Concours d’innovation i-Lab est organisée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en partenariat avec Bpifrance. Ce concours a pour objectif de détecter des projets de création d’entreprises de technologies innovantes et de soutenir les meilleurs d’entre eux grâce à une aide financière et à un accompagnement adapté.

    → En savoir plus sur le Concours i-Lab

  • Le concours d’innovation i-PhD est destiné aux jeunes docteurs qui souhaitent financer une start-up. Ce nouveau dispositif i-PhD accompagne les jeunes docteurs vers la création de start-ups construites à partir d’un projet innovant à haut potentiel de valorisation, en lien avec leurs travaux de thèse.

    → En savoir plus sur les aides pour les Phd créateurs d’entreprises

Bpifrance gère également les prêts d’amorçage, conçus pour faciliter votre levée de fonds des start-ups :

  • Le prêt d’amorçage : destiné aux startups innovantes de moins de 5 ans en phase d’amorçage pour renforcer la trésorerie et créer les conditions favorables à la préparation de la levée de fonds. Son montant est de 100 K€ maximum.
  • Le prêt d’amorçage investissement intervient concomitamment au bouclage de la levée de fonds réalisée auprès « d’investisseurs avisés » (fonds d’investissement, sociétés de capital-risque, BA professionnels regroupés en société, plateformes d’équity crowdfunding agréées)

Dès lors que la société réalise des dépenses liées à la recherche, au développement et à l’innovation, des dispositifs de nature fiscale peuvent être activés : CIR, CII et JEI (voir rubrique Fiscalité de la recherche et de l’innovation).

Découvrez d'autres dispositifs de financement des entreprises

Contactez nos experts en financement d'entreprise

*Les champs marqués d’un astérisque sont obligatoires pour réponse à votre demande d’information. Les données personnelles, de même que celles collectées ultérieurement, pourront être utilisées par l'entreprise à des fins de gestion de la relation commerciale, de prospection et d’animation commerciale. Lire plus... Celles-ci pourront également servir à vous faire parvenir nos e-mailings. Elles sont destinées au service commercial de l'entreprise. Conformément à la loi informatique et libertés, vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant apougnier@evoly-consulting.fr . Pour en savoir plus sur la protection de vos données personnelles, veuillez consulter nos Mentions légales et notre Politique de protections des données.

crayon

Formulaire de contact

*Les champs marqués d’un astérisque sont obligatoires pour réponse à votre demande d’information. Les données personnelles, de même que celles collectées ultérieurement, pourront être utilisées par l'entreprise à des fins de gestion de la relation commerciale, de prospection et d’animation commerciale. Lire plus... Celles-ci pourront également servir à vous faire parvenir nos e-mailings. Elles sont destinées au service commercial de l'entreprise. Conformément à la loi informatique et libertés, vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant apougnier@evoly-consulting.fr . Pour en savoir plus sur la protection de vos données personnelles, veuillez consulter nos Mentions légales et notre Politique de protections des données.